VOTRE PREMIÈRE SÉANCE

La durée de cette première séance est au minimum de 45 mn.

 

Il peut arriver qu’elle soit plus longue, en fonction des difficultés rencontrées

 

Si vous le souhaitez, la personne qui vous accompagne peut assister à la séance.

Quelques consignes préalables !

Il est inutile cependant d’arriver avec 40 mn d’avance, en particulier si vous avez rdv tôt le matin ou à 14h00 : vous pourriez attendre sur le trottoir, étant donné qu’il n’y a personne pour vous accueillir avant mon arrivée.  Si vous avez pris votre rendez-vous par téléphone,  sachez que la secrétaire qui vous a répondu n’est pas sur place, elle travaille à distance, en télésecrétariat déporté.

Prévoyez une vingtaine de minutes pour stationner, il y a des places payantes ou gratuites alentour, voire un parking souterrain à 500 mètres du cabinet,  juste devant l’ancienne gare des Brotteaux.

Apportez tous vos examens d’imagerie récents (radiographies, irm, scanners, échographies, scintigraphies etc…) même si ceux-ci ont été déclarés « normaux » par le radiologue.  Apportez aussi votre dernière biologie.

Faites la liste précise des médicaments que vous prenez habituellement, et de ceux qui vous ont été prescrits plus récemment pour votre problème.

Si vous avez un traitement antalgique ou anti-inflammatoire en cours, je vous demande de le prendre normalement le jour de votre séance et de ne surtout pas l’arrêter la veille pour être sûr(e) de  » tout bien sentir pendant la séance » !

Apportez aussi la lettre de votre médecin traitant s’il vous en a fait une. Je ne l’utilise qu’à titre informatif. Ne le dérangez surtout pas pour lui demander une lettre, dans la mesure où cela n’aura aucune incidence sur votre remboursement. Si vous souhaitez que je l’informe et lui transmette un compte-rendu, je vous remercie dans la mesure du possible de lui demander son adresse de courrier électronique.

La consultation s’effectuera en sous-vêtementsmême si vous consultez pour une douleur du coude, d’une cheville, ou d’un poignet. Aussi, privilégiez les sous-vêtements dans lesquels vous serez à l’aise pour un examen clinique.

Mesdames, laissez à la maison votre collection de bijoux, et évitez absolument de vous appliquer de la crème hydratante sur le corps. Il est important que vous soyez en  SLIP ET SOUTIEN-GORGE  et non en ensemble du style « maillot de bain une pièce » qui gênera le traitement et le diagnostic palpatoire. Je vous demanderai aussi le cas échéant de quitter votre foulard.

Le legging n’est pas un sous-vêtement qui facilite la consultation, évitez-le. A l’inverse, je vous demande aussi d’éviter d’arriver en string !

Messieurs, préférez le slip au caleçon, qui peut gêner certains mouvements au cours de l’examen clinique.

 

Que se passe-t-il pendant et après la séance séance ?

Au début de votre séance, je commencerai par noter l’essentiel de vos antécédents médicaux et chirurgicaux importants. Ensuite, je vous poserai inévitablement la question suivante:

 » Où avez-vous mal, depuis quand, et suite à quoi ?  « 

Si votre problème est ancien, il est important que vous réfléchissiez à l’origine de départ de vos douleurs, aux circonstances de l’accident qui les a provoquées, comment elles se sont installées, au début, et puis ensuite, quelle a été leur évolution… Bien souvent, je m’aperçois que le « depuis quand » et le « suite à quoi » sont totalement « zappés » lors de l’interrogatoire des médecins spécialistes consultés précedemment.

Or, la réponse à ces questions est essentielle, car elle explique le caractère mécanique et réductible des douleurs. Je considère qu’il est donc souvent plus facile de traiter quelqu’un qui connait l’origine précise de ses douleurs.

Ensuite, vient le moment du diagnostic et de l’examen clinique, visuel et palpatoire.

C’est une étape courte, mais très importante, où j’effectuerai quelques tests de mobilité, d’évaluation de votre symétrie articulaire, et le répérage des points douloureux spontannés mais aussi de ceux dont vous n’avez pas conscience (contractures témoins). Je vous examine d’abord debout, devant un miroir, en me plaçant derrière vous, puis ensuite couché(e) sur le dos ou le ventre sur la table d’examen.

La phase de traitement occupe 70 à 80% du temps de la consultation. Elle est obligatoirement longue, car de nombreux éléments sont passés en revue et pris en compte. Il s’agit donc d’un traitement global la plupart du temps.

A tout instant, je vous explique et vous commente ce que je vous fais. Je n’effectue jamais de geste par surprise. Tous mes actes sont guidés par le diagnostic préalablement effectué et aucun geste n’est douloureux. Tout au plus pourrez-vous trouver que certaines étapes du traitement sont pénibles, mais absolument aucune n’est insupportable.

 Après la séance, il sera important que vous vous ménagiez pendant 3 jours sur le plan physique, et que vous buviez des quantités d’eau plus importantes que d’habitude. Vous devrez aussi, assez systématiquement, prendre un traitement antalgique léger (contre la douleur) complété éventuellement par un médicament destiné à relaxer les muscles.

N’importe quel traitement ostéopathique peut vous exposer à une réaction douloureuse musculaire comparable à des courbatures, qu’il conviendra donc de limiter. C’est tout à fait normal dans la mesure où vous aurez constaté en fin de séance que de nombreux mouvements sont libérés et que vos muscles sont obligés « de suivre »,  et donc seront soumis à des réactions de courbatures bien naturelles.  Si vous gagnez 25 cm de flexion lombaire avant, ou 30° dans les rotations bilatérales de votre cou, il est aisé de comprendre que la récupération musculaire immédiate de ces mouvements équivaut à plusieurs heures de musculation en salle !

D’autres zones pourront aussi devenir transitoirement douloureuses alors qu’elles ne l’étaient pas auparavant. Il n’est pas non plus impossible que vos douleurs initiales soient majorées pendant quelques jours… Si vous consultez pour des symptômes liés à des problèmes cervicaux, on peut également observer un rebond de céphalées ou de vertiges transitoires après une séance. Cela reste très rare mais cela cela mérite d’être souligné, et dans tous les cas, cela ne doit jamais inquiéter. Attendez-vous aussi à ressentir « une grosse fatigue » !

Autant d’éléments qui marquent l’installation d’un changement profond de votre organisme. La durée d’une telle réaction est habituellement de trois ou quatre jours, parfois d’une bonne semaine mais rarement plus. Tout dépend en fait de la gravité des problèmes traités, de leur ancienneté, et du terrain de la personne soignée. Classiquement un grand sportif fera moins de courbatures qu’une personne sédentaire, mais rien n’est absolument constant et la réaction est toujours imprévisible. Un document écrit résumant clairement l’évolution potentielle et prévisible vous sera remis systématiquement fin de consultation associée à des explications orales détaillées en fonction de votre cas personne. Il se pourra aussi que je vous demande d’effectuer chez vous quelques exercices d’auto-rééducation pendant quelques temps.

Les enfants et les mineurs en général ne sont reçus qu’en présence d’une personne majeure.

A défaut, suite à un rendez-vous pris et où il est entendu avec les parents préalablement que l’adolescent(e) ou l’enfant viendra seul(e), vous êtes informé que la séance sera intégralement filmée.

Vous pouvez me joindre à tout moment au 0 642 632 642 dans les suites de votre séance, si quoi que ce soit vous inquiète.

Pin It on Pinterest